EMI

Expérimentation, Méthodologie et Innovation

Marqueterie_mousse

Marqueterie syrienne traditionnelle (utilisation de bois et d’ivoire

1_

Marqueterie Dessus de table Visoflora

 

Motif en marqueterie permettant une illusion

Utilisation de savoir-faire qui relèvent de la découpe extrêmement précise dans un but d’assemblage uni
un des objectif premier est de créer du motif
Inspiration auprès de savoir-faire tels que la marqueterie et la mosaïque
Changement de matériaux ; passer d’une mise à plat à une surface courbe ou en volume
réalisation de feuilles ou d’éléments en trois dimensions

 

 

Technique japonaise du Yosegi

Le Yosegi
(wikipedia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Yosegi-zaiku, sur la fabrication :
Le yosegi consiste en un complexe processus de marqueterie. Les différentes essences et couleurs de bois sont découpées et associées par collage pour former un motif. Ce premier élément est ensuite découpé en morceaux qui sont attachés puis collés ensemble. Le bloc ainsi obtenu est ensuite découpé en tranches à nouveau assemblées par collages, formant ainsi une plaque appelée tane-ita (種板?).

Cette plaque est rabotée pour obtenir de minces feuilles de bois, les zuku, qui sont ensuite amincies puis passées au fer à repasser. Les zuku sont ensuite appliquées sur les surfaces à décorer et recouvertes d’un dernier laquage de finition.)

 

Exemples de paperolles

Technique relative aux paperolles
(wikipedia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Paperolles : Les paperolles (ou paperoles) sont une technique de décoration utilisant d’étroites bandelettes, ou frisures de papier, enroulées sur elles-mêmes et fixées sur un support ou dans un cadre.

Mon intérêt se porte dans le décor et l’ornementation
Exemples divers :

 

Temple de Sagami, Hyogo, Japon

Mosaïques de la mosquée de Saint Petersbourg

Exemple d’emboitement

Mosaïques du Dôme du Roche, Jérusalem

Mosaïques du temple du Dôme du Rocher, Jérusalem

Exemple de travail de la matière après collage des éléments Usinage (?)

Grammaire de l’ornement, Owen Jones

Grammaire de l’ornement, Owen Jones

Exemple de découpes laser

 

Premières réalisations
Réalisation de collages de feuilles de mousse qui sont par la suite coupées dans le sens inverse
Collage sur les champ des bandes qui sont assemblées
Mise en volume par torsions

 

Tests de collage grâce à la chaleur
Chauffage au fer pour observer la réaction de la mousse et de la colle neoprène
Passage à la presse : la mousse se tend et s’enroule sur elle même (elle rétrécit)

 

Test de collage avec solvants
Aucun n’a fonctionné ; chloroforme ou autre…

 

Tests de thermoformage
Création de couches pour fabriquer de nouvelles feuilles
Le collage uniquement sur les champs ne sont pas assez solides
Feuilles partiellement remplie, feuilles remplies, et feuille prédécoupée mise à l’envers (pour voir si après thermoformage les champ apparaissent)

_ photos à venir

 

Tests avec différents motifs
Du plus simple ou plus compliqué

 

 

Apparition de plis

 

Réalisation d’une articulation

Première modélisation

Articulation

 

Réalisation d’un motif
Mise en place d’un processus pour faire apparaître un motif par couches successives de morceaux découpés

 

 

 

PARAMÈTRES DE DÉCOUPE
différents paramètres correspondant à chaque découpe
(changement notamment de la force de coupe selon le support)

Next Post

Previous Post