EMI

Expérimentation, Méthodologie et Innovation

Première expérimentations

ALTIN Huseyin

BAYEURTE Leonard

Pour commencer j’ai récupéré une chute de laine tricotée dans l’atelier maille en 2.09. Ensuite, j’ai trouvé du filme à prisme dans la matériauthèque en 1.09. Pour créer un effet de d’optique avec les deux matériaux j’ai superposé les deux surfaces et les ai cousu avec la machine à coudre.

BUET Claire

Je suis allée dans un premier temps dans l’atelier Maille et Tissage au second étage trouver de belles chutes de mailles. Puis au 3ème étage, au sein de l’atelier Objets Augmentés, j’ai récupéré les bases d’impressions 3D, attirée par leurs lignes graphiques. J’ai donc cherché à les assembler à l’aide de la presse thermique. Ce qui m’a permis d’obtenir des compositions de textile.

CHAMALET Jean-edouard

Je me suis demandé qu’elle déchet courant pourrais-je récupérer à la cafétéria de l’école. J’ai pus y récupérer des cagettes en bois fin, seul déchet qui m’ai plus de la poubelle. Après avoir démonté minutieusement l’une d’elle j’ai pris à partie de tester de reproduire l’effet du cyanotype sur le bois à l’aide d’un décapeur thermique. J’ai donc chercher dans les environs proches de l’atelier des éléments de masquage. Equipé de mon papier, de mon scotch, de chutes d’impression 3D PLA, de visses, de fil électrique de cuivre fin enrobé et de mon bois que je suis parti expérimenter en atelier métal sous les hottes aspirantes. J’ai pus à la fin de mes testes peu concluant y récupérer du sable humide du fond de la découpe jet d’eau. Une fois déposé sur le bois il protège efficacement le bois et donnes des démarcations assez nette proche du résultat espéré.

DE BASCHER Théophile

Tout d’abord je me suis rendu au pôle impression car je me suis rappelé qu’il y avait de nombreuses chutes de papier sous forme de bandes quasiment toute a la même taille. J’ai alors appris que Nicolas (responsable du pôle impression) recevait son papier en grand format, et qu’il venait lui même l’ajuster aux formats connus (A3,A4…). Ce procédé produit inévitablement des pertes et des chutes de papier “standardisé” par la répétition de la tâches. J’ai enfin essayé récupérer à droite et à gauche divers matériaux pouvant me permettre de réaliser des compressions et des assemblages à l’aide la la presse, ce qui m’as permis de me rendre compte qu’il fallait inévitablement des matières “plastiques” pour que deux matériaux non miscibles se scindent ou s’emprisonne.

ENGELBACH Xavier

J’ai commencé en récupérant des chutes diverses dans l’école, bandes de mousse, sac plastique, textile. Je m’étais d’abord intéressé aux machines, particulièrement la presse à chaud qui m’a plu par sa facilité de fonctionnement et les nombreuses possibilités de tests possibles. Le premier test fut de nouer des bandes de mousse entre elles avec du sac plastique puis de les chauffer dans la presse en espérant lier les bandes entre elles. La chaleur a joint le plastique et une partie du plastique bleu s’est joint à la mousse à la manière d’une sérigraphie textile. Cette technique établie, j’ai ensuite découpé des smileys et de la typo dans le sac pour l’incorporer à la mousse avec la presse à chaud. Cette technique fonctionne bien et permet une nouvelle manière de communiquer des images, texte sur une matière non habituée à cela. J’ai ensuite utilisé la technique pour lier du filet à la mousse à l’aide du plastique fondu, et ainsi créer une nouvelle liaison entre les matériaux. 

JOGALLA Klara

Lors de ma recherches de chutes de matériaux à l’école je suis aller voir dans les ateliers et j’ai trouver des bout de polystyrène dans l’atelier de morphostructure au -2 et des chutes de fils différents dans l’atelier de maille et tissage au 2eme etage. J’ai décidé de déchirer le polystyrène en petit morceau et puis faire des composition colorées avec les fils en écrasant les deux dans la presse chauffante en unités mobiles (3eme etage). Cette expérimentation a conduit à créer de fines feuilles de polystyrène avec des fils colorés comme motifs.

SELBAK Samer

J’ai commencé a chercher les giraffes a l’ecole, en esperant de trouver des chuttes ou des materiaux qui m’interessent. Premierement, j’ai trouvé un collant (pantyhose) lequel m’interessait au niveau de texture, elasticité et transparance.
Apres, je suis allé visiter l’atelier d’ennoblissement ou j’ai trouvé une petite chutte du cuir qui naturellement a deux cotés differentes, ce que m’interesse a invisager en regardant comment chaque coté reagit avec une matiere donné.
Puis, j’ai recuperé des cartons et une “grille” en plastique souple, qui couvre les paniers de fruits. Apres, j’ai fais mes experimentations differents, en mettant trois couches de differentes materiaux un sur l’autre, et les pressant dans la presse à chaud pour environ 15-25 secondes. Le collant en nylon, ne reagit pas a la chaleur, cependant la grille en plastique souple qui se situe entre le collant et le carton devient un sort de colle. Le grille en plastique souple colle sur le cuir dans une facon qui cree des illusions otiques, qui donne l’impression d’avoir une mouvement dans le tissu.

Alix NADEAU et Léa TRICAUD

Un téléphone filaire abandonné dans une girafe de l’ensad. Démonté, observé avec attention : le micro, les deux haut-parleurs, des câbles électriques colorés dans leur gaine, les touches et le circuit imprimé auquel elles sont reliées…. Tout est connecté de manière assez fascinante.
Il s’agit là, par ailleurs de métamorphoser ces composants, peut-être les ennoblir, explorer leurs propriétés notamment grâce à la presse à chaud. Comprendre pourquoi la transformation, par la chaleur opère ou non, de quelle manière et comment elle peut être anticipée et maîtrisée. Prendre en compte chacune des nouvelles caractéristiques des matériaux afin des les réinvestir.

SIMON DUPETY

Il faut de la matière pour produire. Le confinement m’amène à pister les ressources que l’on peut obtenir sans sortir de chez soi. Les expérimentations qui suivent réutilisent les contenants en verre non-utilisés, ainsi qu’un emballage pour fruits. Coupler les déchets ménagers propres peut s’avérer être une solution de production à domicile d’objets en tout genre.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2021 EMI

Thème par Anders Norén