EMI

Expérimentation, Méthodologie et Innovation

FANTASIA ON MY WAY

Ce manifeste prospectif a pour ambition d’amener les marocains au plus proche de l’artisanat tout en conservant ce patrimoine vivant au coeur de leur vie quotidienne et de leur culture. 

Ibithial, Juliette, Mansour et Paul.

L’artisanat de la sellerie traditionnelle tend à disparaitre, notamment par l’absence de commandes et d’apprentis, et l’absence d’évènements et de tourisme accentue sa détresse. Les tbouridas sont annulées, réduites, les frontières fermées, le monde du cheval mis en pause. Il nous semble important de réfléchir à comment maintenir une transmission en regard de l’évolution des modes de vie au Maroc. 

Nous souhaitons dynamiser et redonner un intérêt à cette partie de la culture marocaine. Nous proposons de changer de contexte d’application pour apporter de la visibilité au maître sellier et amener son artisanat au coeur du quotidien des marocains. Ce pas de côté est un hommage aux gestes ancestraux et à l’artisanat qui est, aujourd’hui, difficilement accessible à tous.

Nous nous projetons en 2027, l’état marocain a mis en place et déployé à l’échelle nationale le projet de soutient à la sellerie traditionnelle. Historiquement, le cheval était très utilisé dans les mobilités marocaines. Avec le temps, sa présence a diminuée dans l’usage quotidien au profit de véhicules motorisés. Nous avons choisi les taxis car ce moyen de transport couvre toutes les classes sociales du pays, est très employé et souvent partagé. Il est représentatif des modes de déplacement actuels au Maroc. Le taxi fait le lien entre l’artisan et l’usager. Le chauffeur devient le médiateur, l’ambassadeur d’une culture spécifique, locale. Fier de sont taxi, il devient le porte parole d’un patrimoine vivant. Cet ensemble taxis marocains devient l’étendard d’une vision qui s’oppose à la production industrielle de la concurrence chinoise. Après 5 ans de travail en secret les 33500 taxis des 7 grandes villes marocaines sont enfin dévoilés équipés de ce nouvel ensemble d’objets. Chaque chauffeur à pu échanger avec le maître sellier et concevoir avec lui, main dans la main, ses équipements sur mesure. Après le succès de cette première flotte, le projet tend à se déployer sur les autres taxis et moyens de locomotions marocains. 

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2021 EMI

Thème par Anders Norén